Météo en Martinique
Relevé Fort de France

Le 13-12-2017 à 02:30
Pleine-lune et nuages épars
Température: 21°C
Ressenti : 21°C
Vent : 8 km/h
Direction : est sud-est
Humidité : 94%
Pression : 1013 mbar
Pression : tendance texte
Point de rosée : 20°C
Visibilité : 9 km

me:13-12 Soleil et nuages épars  30/ 22°C
je:14-12 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
ve:15-12 Soleil et nuages épars  28/ 23°C
sa:16-12 Pluie  28/ 23°C
di:17-12 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
lu:18-12 Soleil et nuages épars  29/ 23°C
ma:19-12 Soleil et nuages épars  29/ 23°C



Dernier ajout : 13 décembre
Votre IP : 54.234.255.29
Textes____:
Conception:
Site développé sous SPIP

Réfrigération marine

Accueil du site > Systèmes > Systèmes à compresseurs attelés

Rubrique : Systèmes

__________________________________________________________________________________________________________________

Systèmes à compresseurs attelésVersion imprimable de cet article

Un système populaire, mais ...

Ce système est très populaire, et très répandu, ce qui fait croire à beaucoup de monde que c’est un bon système. Voyons de plus près de quoi il s’agit :

Le discours promotionnel prétend qu’avec une heure de moteur par jour, on aurait un réfrigérateur sans soucis...

Comment cela fonctionne-t-il ? On prend un bon gros compresseur de climatisation automobile, on l’attelle au moteur du bateau, on installe un condenseur refroidi par le flux d’eau de mer du moteur, et à l’autre bout du circuit, on installe un réservoir rempli d’une vraie ou fausse solution eutectique, où est noyé l’évaporateur.

Ce système fonctionne bien en Bretagne : le temps de sortir du port au moteur, et l’on a fabriqué un gros glaçon en inox, qui gardera à peu près au frais le ravitaillement du week-end.

Un pain de glace procure le même résultat...

Cela donne également satisfaction sur les bateaux de location en Caraïbe, où le client lambda a quinze jours de vacances, et veut visiter les Grenadines, alors qu’il n’y a pas de vent. Ce bateau fera cinq ou six heures de moteur par jour, personne ne critiquera le frigo... Les pains de glace sont rares et chers dans les îles du sud, et ils fondent rapidement.

Une réalité moins séduisante :

La réalité est moins séduisante : sauf si le bateau fait route, faire tourner un moteur diesel de 50 chevaux pour entraîner un compresseur d’un cheval et demi est d’un rendement plutôt discutable. C’est pourtant ce qui se passe pour les bateaux au mouillage. Pire, c’est la même histoire pour le même bateau au ponton d’une marina, qui empeste ses voisins pour un frigo, alors que le prix de l’énergie nécessaire à un système électrique est compris dans le forfait de la place au ponton...

Cela fait le bonheur des mécaniciens qui remplacent des moteurs prématurément décédés d’avoir tourné trop longtemps à vide. En effet, un moteur diesel devrait être "chargé" au minimum à cinquante pour cent de sa puissance nominale.

Cela fait également le bonheur des frigoristes, qui au fil des années remplacent les éléments de ces systèmes les uns après les autres... rente garantie...

Mais il y a un vrai problème : la stabilité de la température, qu’il est impossible de maintenir, à moins d’ajouter dans le même compartiment un système utilisant un évaporateur direct et un compresseur électrique, qui ne supprimera pas, mais réduira ces écarts de température.

Nombre de ces systèmes attelés ne sont même pas régulés par un thermostat, mais par une minuterie ! On croit rêver...

En pratique, depuis deux ou trois ans, plus aucun chantier sérieux ne propose ce genre d’installation !