Météo en Martinique
Relevé Fort de France

Le 13-12-2017 à 02:30
Pleine-lune et nuages épars
Température: 21°C
Ressenti : 21°C
Vent : 8 km/h
Direction : est sud-est
Humidité : 94%
Pression : 1013 mbar
Pression : tendance texte
Point de rosée : 20°C
Visibilité : 9 km

me:13-12 Soleil et nuages épars  30/ 22°C
je:14-12 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
ve:15-12 Soleil et nuages épars  28/ 23°C
sa:16-12 Pluie  28/ 23°C
di:17-12 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
lu:18-12 Soleil et nuages épars  29/ 23°C
ma:19-12 Soleil et nuages épars  29/ 23°C



Dernier ajout : 13 décembre
Votre IP : 54.234.255.29
Textes____:
Conception:
Site développé sous SPIP

Réfrigération marine

Accueil du site > En pratique > Reglages BD35/50/80F

Rubrique : En pratique

__________________________________________________________________________________________________________________

Reglages BD35/50/80FVersion imprimable de cet article

La nécessité de réglage de la vitesse

Le réglage de la vitesse de cette gamme de compresseurs est très important pour le rendement de l’installation. La plupart du temps, la vitesse est réglée ou conseillée par le fabricant du groupe frigorifique en fonction de la capacité de l’évaporateur.

Cette pratique est parfaitement conforme à la théorie du manuel, mais cause quelques problèmes dans la réalité des faits.

Il semblerait que l’on ne tienne souvent compte que de la capacité de l’évaporateur, en oubliant complètement celle du condenseur. Lequel condenseur, faut-il le rappeler, a pour rôle essentiel d’évacuer les calories dans l’environnement.

Il n’y a pas vraiment d’erreur dans le choix de la capacité du condenseur : il est en fait calculé pour fonctionner dans le climat où le groupe est fabriqué, et lorsque l’usine est installée au Nord du cinquantième parallèle, il n’y a rien à dire…

En climat tropical :

Dans le cas d’un groupe équipé d’un condenseur sous dimensionné en climat tropical, et une vitesse du compresseur réglée trop haute, le rendement de l’installation ne sera pas bon, voire désastreux même si le réfrigérateur semble fonctionner correctement.

Utilisé pour un conservateur, il sera souvent inévitable de constater qu’il est impossible d’atteindre une température correcte.

Avant de procéder à des modifications physiques, certes intéressantes pour le rendement de l’installation mais toujours onéreuses, quelques réglages peuvent améliorer la situation en attendant d’autres décisions.

Principe du réglage :

Les compresseurs actuellement les plus utilisés sont les BD35F et BD50F. Leur vitesse peut être réglée entre 2000 et 3500 t/m, en insérant une résistance dans le circuit du thermostat qui est branché entre la borne "C" et la borne "T".

Pour mémoire, 1523 ohms = 3500 t/m, 692 ohms = 3000 t/m, 277 ohms = 2500 t/m, et enfin zéro ohms = 2000 t/m. (données Danfoss)

Pour connaître la vitesse réglée, il suffit donc de débrancher les fils du circuit thermostat et d’en mesurer la résistance. Le plus souvent, cette résistance est installée sur une des bornes de l’unité électronique, mais certains fabricants l’installent dans le boîtier du thermostat. D’autres fabricants fournissent une petite platine greffée sur l’unité électronique, avec une borne repérée pour chaque vitesse.

Si l’on constate une intensité anormalement importante en même temps qu’une température trop élevée à la sortie du condenseur, et que l’on sait que le compresseur est réglé par exemple à 3000 t/m, il sera très intéressant de régler celui-ci à 2000 t/m, et de laisser fonctionner l’installation quelques jours en observation.

Sauf s’il y a un autre problème du genre surcharge de réfrigérant, on pourra constater une intensité absorbée bien moindre, une température de fonctionnement plus raisonnable, avec une production frigorifique identique voire supérieure.