Météo en Martinique
Relevé Fort de France

Le 18-11-2017 à 20:30
Pleine-lune et nuages
Température: 26°C
Ressenti : 27°C
Vent : 1 km/h
Direction : N/D
Humidité : 89%
Pression : 1010 mbar
Pression : tendance texte
Point de rosée : 23°C
Visibilité : 9 km

sa:18-11 Inconnu  26/ 23°C
di:19-11 Soleil et nuages épars  31/ 23°C
lu:20-11 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
ma:21-11 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
me:22-11 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
je:23-11 Soleil et nuages épars  30/ 23°C
ve:24-11 Soleil et nuages épars  30/ 23°C



Dernier ajout : 19 novembre
Votre IP : 54.162.139.105
Textes____:
Conception:
Site développé sous SPIP

Réfrigération marine

Accueil du site > Isolation > Isolation mousse polyuréthane

Rubrique : Isolation

__________________________________________________________________________________________________________________

Isolation mousse polyuréthane Version imprimable de cet article

C’est le type de matériau le plus utilisé dans l’isolation des compartiments réfrigérés, qu’ils soient industriels, ou de construction "amateur".

La plupart des réfrigérateurs et conservateurs domestiques et industriels utilisent ce type d’isolation.

Cela se présente sous plusieurs formes : des panneaux d’épaisseurs et de densités diverses que l’on découpe, ou sous forme liquide le plus souvent du type deux composants, et enfin en "bombes" d’un litre capables de produire vingt litres de mousse.

Dans tous les cas, il est impératif que ces mousses soient isolées de l’air, aussi bien du côté intérieur des compartiments ce qui est facile, que du côté extérieur ce qui est moins évident, sous peine de se retrouver au bout de quelques années voire quelques mois avec une gigantesque éponge imbibée d’eau en guise d’isolation. Ce qui prend du poids, n’isole plus rien et en prime, pue !

Ces mousses sont sensées êtres à "cellules fermées", ce qui signifie, qu’elles ne devraient pas absorber l’humidité ambiante.

Un spécialiste de l’isolation industrielle de bâtiments par mousse projetée m’a dit un jour qu’un fût de 200 litres de ce produit, dès qu’il est ouvert, doit être utilisé dans les 24 heures, car passé ce délai,le produit au contact de l’air perd 20% de sa capacité d’isolation par évaporation des solvants, ce qui, en cas de retard sur le chantier les obligent à sur-coucher pour respecter le cahier des charges, avec la conséquence de leur faire perdre de l’argent...

Que penser du petit commerce qui divise ce fût en 200 flacons d’un litre, stockés en magasin parfois plusieurs mois dans des flacons en plastique à l’étanchéité incertaine ? Peut-être que la solution est de sur-coucher comme le professionnel cité plus haut...

Reste la mousse en "bombe", dont il existe quelques versions bi-composants, mais la plupart d’entre elles sont mono composant, d’une qualité médiocre.

Conclusion : ces mousses sont des produits chimiques complexes, efficaces si correctement utilisées, ce qui n’est pas toujours le cas faute des connaissances requises. S’il y a des professionnels de l’isolation, ce n’est certes pas par hasard...